MATHILDE LE TELLIER

Doctorante, Polytech’Annecy-Chambery en cotutelle avec l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Contact

Courriel :  Mathilde.Le.Tellier– @ –univ-smb.fr

Téléphone : +33(0) 4 50 09 40 36

Télécopie : +33(0) 4 50 09 65 59

Bureau : A212

Adresse : LISTIC – Polytech Annecy-Chambery, BP 80439, 74944 Annecy le Vieux Cedex, France

Modèle d’évaluation de la performance et d’aide à la décision pour le développement des éco parcs d’activité : Application aux contextes français et québécois

Encadrement : Benoit Stutz (LOCIE – UMR 5271), Lamia Berrah (LISTIC), Jean-François Audy (UQTR) et Simon Barnabé (UQTR)

La ville de Chambéry a connu une désindustrialisation progressive au cours de ces trente dernières années. Malgré la pression foncière liée à la proximité des montagnes et à l’accroissement de la population, plus de 50 ha de friches industrielles proches du centre-ville restent à l’abandon, offrant aux collectivités territoriales des potentiels de premier ordre pour de nouveaux développements urbains, intégrant des zones d’activité économique. Le déploiement de parcs d’activité sur ces espaces doit tenir compte du contexte géographique, économique, énergétique, social et environnemental local. Il doit être fédérateur, robuste, soucieux de la qualité de vie et de l’environnement et enfin être susceptible de générer un développement territorial endogène et viable. L’agglomération de Victoriaville au Québec fait face à des défis similaires au travers du nouvel écoparc industriel qu’elle a entrepris de développer, dans un environnement culturel toutefois très différent de l’environnement français. Le projet de recherche proposé vise à développer des outils d’évaluation, d’analyse et d’aide à la décision robustes, destinés à éclairer les collectivités territoriales de Chambéry, Annecy et de Victoriaville dans le développement de leurs écoparcs d’activité (tertiaire et industrielle). Le développement de ces nouveaux outils devra, prendre en compte les contextes locaux spécifiques (acteurs, ressources, demande citoyenne…), mais également s’adapter aux évolutions politiques, économiques, sociologiques (créations de liens de collaborations entre les acteurs du territoire) et règlementaires tout au long de la vie des écoparcs d’activité. La nature et le contexte très différents des deux parcs d’activité seront une source d’enrichissement pour le développement des modèles.

Mots-clefs :  Ecoparcs d’activité, Indicateurs de performance, Modélisation systémique, Aide à la décision multicritère

Début de la thèse : Janvier 2017

Publications : HAL