LE PROJET GLARISKALP

(projet Interreg IV, ALCOTRA) – janvier 2010 à janvier 2013

 

Depuis le milieu des années 1980, les glaciers ont été marqués par une réduction continue de leur surface et de leur volume. Ce processus, qui s’est accéléré avec les conditions climatiques actuelles, a de nombreux effets sur les milieux d’altitude, en particulier sur la stabilité des milieux glaciaires et périglaciaires, et donc sur les conditions de l’aménagement du territoire dans les régions alpines. Ainsi, en Vallée d’Aoste, où les glaciers occupent près de 5% du territoire (environ 135km2 en 2005, selon l’Inventaire des glaciers de la Région Autonome Vallée d’Aoste), le retrait glaciaire a été d’environ de 30 km2 de 1975 à 1999, puis de 18 km2 de 1999 à 2005. Cette extension des aires désenglacées modifie profondément les dynamiques géomorphologiques en haute montagne, mais aussi dans les bassins versants et les fonds des vallées. De nombreuses activités et infrastructures anthropiques (tourisme, bâtiments, refuges, itinéraires de randonnée, remontées mécaniques,…) sont par conséquent fortement soumises à la dynamique glaciaire actuelle et récente, tant en haute montagne que dans les vallées. Afin de permettre un aménagement du territoire raisonné et d’améliorer la gestion des risques en milieu alpin, il est impératif que ces phénomènes soient mieux pris en compte, ce qui passe par une amélioration de la connaissance sur ces problématiques. Pour cela, le projet GlaRiskAlp articule deux types d’activités techniques et scientifiques : une étude régionale portant sur les Alpes Occidentales, qui permettra la reconnaissance des aléas potentiels dans les secteurs englacés et récemment désenglacés ; plusieurs études locales sur des sites-pilotes caractérisés par des situations à risques reconnus, qui visent à acquérir une connaissance approfondie sur des processus générateurs de risque et à améliorer les méthodes de mesures et de suivi de ces processus.

Le projet GlaRiskAlp réunit 7 partenaires :

  • FMS (Fondazione Montagna Sicura)
  • Arpa Vda (Agenzia Regionale per la Protezione dell’Ambiente, Valle d’Aosta)
  • Cnr-IRPI (Consiglio Nazionale delle Ricerche, Istituto di Ricerca per laProtezione Idrogeologica)
  • EDYTEM (Environnements DYnamiques et Territoires de Montagnes)
  • GIPSA-lab (Grenoble Images Parole Signal Automatique
  • LGGE (Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement
  • LISTIC (Laboratoire d’Informatique, Systèmes, Traitement de l’Information et de la Connaissance)

Glacier du Val d’Aoste